Chemin Urbain V – Jour 03

Chemin Urbain V – Jour 03

Voir les photos

Jour 03
De Mende à La Fage
+/-26kms  D+ 1234m  D- 688m

 

 » Vent et Grésil !! « 

 
 
Nuit 02 : venteuse
 
     Finalement personne ne sera venu me chercher des noises, même pas la gendarmerie 😁😁
Par contre, si vous devez bivouaquer en ville, ne faites pas la même erreur que moi !! Ne vous mettez pas sous un lampadaire !!!
Heureusement, vers 23h je crois, tout s’éteint et j’aurai pu profiter de la lumière pour manger, sans avoir besoin de ma frontale !!
 
     Mais ce matin, 7h… Tadan… On rallume 😁😁
Bon, j’avais mis le coq à 7h30, ça passe !!
Le problème, c’est que la nuit a été courte !! Enfin du moins entrecoupée !!
Certes je n’ai pas eu de pluie, contrairement à ce qu’on m’avait annoncé, mais un vent 😱😱😱
J’ai bien cru que j’allais me transformer en parachute ascensionnel 😱😱
A chaque bourrasque, la toile de la tente se mettait à trembler, ça faisait un brut de fou et conclusion, je me réveillais.
Mais bon, si jamais j’avais du tenir le bardas, valais mieux que je sois réveillé !!
 
7h30, faut que j’émerge !!
 
Je me prépare, range mon sac et voilà t’il pas qu’une dame vient me blaguer.
Elle dit que je devrais avoir de la chance aujourd’hui, un épisode cévenol est prévu pour demain et vendredi !!
Non de dieu !! 😱😱
 
9h00, trop tard pour faire mon petit dej, faut que je parte, je mangerai une barre en chemin.
C’est parti !!!
 
     Je rentre dans Mende en suivant le balisage en espérant tomber sur le bureau de l’assos qui gère le chemin. Mais sauf si je suis passé trop vite – ce que je doute – je ne l’ai pas vu.
 
 
     Petit selfie devant la cathédrale, mais je ne traîne pas, le vent me souffle de partir !!
 
 
Mais j’ai du mal à démarrer ce matin !!
Je ne sais pas pourquoi..
Je met ma veste, puis trop chaud je la lève, puis rempli ma gourde, puis puis puis, j’ai pas le rythme !!
 
     Je passe devant la statut d’Urbain V et continue par les ruelles. Certaines ont des parapluies suspendus… C’est un signe ça non ?? 🤣🤣
Je suis mon itinéraire, passe devant l’office du tourisme pour laisser derrière moi la ville.
 
 
     Pour sortir de Mende, voilà encore une belle côte !! Vais-je revivre la même journée qu’hier ?? Non mais pas mieux !!
Je me frappe apparemment 300m de D+, sans interruption, en passant tous les 10 mètres devant un mausolée – certains n’ont pas dû tenir le choc 😁. 
Je suis sur le PR  » Tire Cul « . Comme il porte magnifiquement bien son nom !!
 
 
 
Je passe les virages les uns après les autres pour finalement arriver à un hermitage !!
J’en peu plus. J’ai l’impression d’avoir déjà fait ma journée !!! Pourtant la journée ne fait que commencer !! Ca promet pour la suite !!
 
     Je fais un petit tour du propriétaire. J’avoue que c’est long pour y arriver mais c’est beau !! L’atmosphère est particulière. Feutrée. Dans la brume. Pas un bruit, rien.
Mais alors que j’allais quitter le site, dans un recoin, je tombe sur un robinet et du savon 😱😱😱 Incroyable !!!
 
     Je bois ma gourde, puis une seconde. L’eau fraîche me fait trop du bien !!!
Et je profite du savon pour me laver le visage et les avant bras. C’est rien, mais juste de sentir le savon sur le nez, ça fait un bien fou !!!
Ca me change des lingettes du soir…
 
     Allez, fini le nettoyage, faut repartir… par une côte !!! 😭😭
 
     Je surplombe encore Mende qui se perd peu à peu dans la brume !!
Et le vent 😱😱😱 Ce vent 😱😱😱
 
 
     Je traverse un magnifique sous bois, les couleurs sont ternes par manque de soleil, mais je suis bien. Je m’arrête 30 secondes juste pour admirer. Ne me demandez pas pourquoi, mais je suis bien, la à ce moment présent.
Mais le vent s’intensifie encore, et le grésil avec !! Je ne suis pas trempé comme sous la pluie, mais humide !! Dès que je m’arrête, le vent me gèle !!! Conclusion, il ne faut pas que je m’arrête !!!
Alors je continue !!
 
 
     Avec cette météo, je ne sors pas très souvent mon téléphone pour prendre de photos, c’est dommage ☹️☹️
 
     Après avoir quitté le sous bois et prit le bord de route comme chemin, j’arrive en haut d’un col. Le col Jalabert – heureusement que je n’ai pas eu à le monter celui là 😁😁
Je traverse une immense étendue de coupe de bois !!
Je suis conscients que c’est nécessaire, mais le paysage est plutôt désolant et l’état du sol, boueux.
C’est pas franchement joli joli ce passage mais bon faut faire avec 😁
 
     A la sortie d’un virage, je tombe sur un hameau abandonné – du moins je crois.
J’en profite pour faire ma pause et prend une barre énergétique !!
Je n’ai rien dans le ventre depuis hier soir, ça commence à faire long !!
 
 
J’en profite pour vous dire que ces barres sont vraiment top !! Ça me cale – et pourtant je ne suis pas un petit gabarit – sans me donner soif !! D’habitude il faut boire 1L d’eau après avoir mangé ces trucs, alors que la, pas du tout !!
 
     15 minutes plus tard, je repars – j’étais pourtant super bien dans cette grange à l’abri !!
Je ne sais pas si c’est moi qui monte ou si c’est le ciel qui descend, mais je suis dans les nuages !!! Photo en en-tête du texte.
 
En vue en dessous…  Lanuejols !!
L’entrée du village se fait en passant par de magnifiques ruines du mausolée romain. C’est assez surprenant !
J’en profite pour faire le plein d’eau pour ce soir.
Me revoilà avec un sac à d’eau de 23kgs.. 😭😭😭
 
     Chemin faisant, je me retrouve à nouveau face à une côte !!!
Miladiou mais il n’y a que de ça ici, c’est pas possible !!!
Et la ce fut long !!! Très long !!!
J’ai énormément pensé à mon fils sur ces kms.
 
     Lorsque nous allions balader et que ça montait, qu’il fallait malgré tout avancer, je lui disais de ne pas regarder en haut, de mettre un pied devant l’autre et qu’à force, il arriverait en haut.
Et bien c’est ce que j’ai fait en pensant fortement à lui !!!
Mais j’en ai c… quand même 😁😁
J’ai d’ailleurs pas trouvé la force de faire de photos.
 
     Je commence à être fatigué. Il est pourtant tôt !! J’ai pas du faire les kilomètres nécessaire aujourd’hui !!! Mais je suis à plat !!
Je m’envoie une barre à la figue qui traînait au fond de mon sac, mais rien y fait.
J’arrive à St Etienne du Valdonnez et je me dis que ma journée va s’arrêter là !! Au final depuis mon départ j’ai pas trop mal avancé, je peux me permettre de faire un peu moins de kilomètres aujourd’hui.
 
     Je me trouve un abri bus – ça ne vous rappelle rien 😁 ? – et me protège à l’abri du vent pour prévenir ma famille.
Une dame âgée passe. Je lui demande si elle sait où je peux passer la nuit, mais avant toute réponse, elle me dit : puuuuuut mais c’est pas la nuit qu’il va falloir vous abriter !!! C’est au moins 2 jours !! 😔😔
 
Non de dieu, ça me suit cette histoire d’épisode cévenol !!!
 
      Finalement, après quelques échanges avec la famille, on me donne l’adresse d’un gîte, mais à La Fage !!!
C’est le village juste après sur mon parcours mais c’est quand-même au moins à 4/5kms. Vu mon état faut que je compte au moins 1 heure de marche. Je me suis refroidi et je m’étais mis en tête que j’avais fini journée !!! 😔😔
 
Pas facile de retrouver la motivation. Le corps s’est relâché et les premières douleurs de fin de journée pointes le bout de leur nez.
Finalement je repars. Direction La Fage.
 
      Mais là encore, ça commence par au moins 2/3kms que de côte !!! On ne m’avait pas tout dis je crois.
Le vent souffle – sur les plaines de la Bretagne armoricaine – heuuu non pardon ça c’est Manau – et j’ai du mal à avancer !!
Ça me rappelle 2016, la fois où avec mon ami Ju nous avions monté le col Finiels… On y voyait pas à 3 mètres !!!
 
     Je ne suis pas véritablement mouillé, mais humide. Le vent me fouette. Je marche plié quasiment à 90° pour fendre la bise. Et je vous avoue que je ne suis pas forcément rassuré non plus. Je suis au milieu de rien et si arrivé à La Fage pour x raisons je ne peux pas m’abriter, je suis dans la panade !!
 
     J’arrive finalement à La Fage – j’aurai pas fait un chrono sur ce coup là !!!
Un gite d’étape est sensé être ok pour me recevoir. Problème, je ne sais pas où il se trouve.
Je passe devant une fontaine couverte. Fidèle à mes habitudes, je fais le plein. A côté pointe vers le ciel le clocher des tourmentes. Il n’est pas la pour rien le type, je vous le dis. Puis en levant la tête je me rend compte qu’il est écrit que l’eau n’est pas contrôlée… Espérons que ma gourde filtrante soit toujours… filtrante 😁😁
En me tournant, je tombe pile poil face à un panneau : Gite et chambres d’hotes. Victoire. Ce soir je passerais la nuit au chaud !!!
Encore faut-il que je sois au bon endroit !!
De toute manière, je ne vois pas comment j’aurai pu monter la tente avec un temps pareil !!!
 
Je m’avance dans une impasse et tombe sur un monsieur.
Casquette orange. Fusil sur l’épaule.
Si je ne suis pas au bon endroit, je suis un homme mort 🤣🤣
 
Finalement je suis bien au bon endroit !! Je ne suis pas le plus heureux du monde mais je suis content quand-même !!
 
J’entre dans le gite. Je suis seul. Une table, chaise en osier et….et….et un poêle !!! Je ne le sais pas à ce moment précis mais il sera mon meilleur ami pour les jours à venir !!
 
Je pose mon sac. Je suis enfin arrivé. Et cette fois, hors de questions de repartir !! On verra demain, si la météo me permet de répartir… ou pas !!!
 
     En attendant je vais profiter d’une douche bien chaude, car ça y est, 3 jours de marche et…. Je pue 😂😂😂
J’en profite pour tester les produits – savon et shampooing – que Dom m’a proposé de tester !!
Ca fait un bien fou 😍😍😍
 
     En sortant de la douche, le feu s’est lancé. Je sens la chaleur venir me caresser. Je sens que je vais dormir sur la chaise devant ce foyer de chaleur.
Mais il ne faut pas non plus trop se laisser aller.
Même si je suis dans un gite, il faut que je me prépare à manger.
 
     J’en profite pour vider mon sac, histoire de voir si tout est toujours en état.
Je fais le point sur les repas qu’il me reste. Ainsi que les doses de petit dej.
Ploum ploum, ce soir ça sera purée.
 
     Une fois la poudre réhydratée, je m’installe dans une chaise face aux flammes. Manger sans être plié en deux sous ma tente est agréable.
Je profite de ce confort et mange mon lyo.
 
     Une fois avalé, il est temps d’aller dormir. Ce soir je dors certes dans mon duvet mais dans un lit. C’est full confort !!
 
     Le temps de partager ma journée avec le groupe , il est temps de dormir en laissant les pensées du jour traverser mon esprit.
Demain, il faudra….
Il faudra rien, demain est un autre jour et on verra bien !!
 
Quelle journée encore !!! 😉😉😉
 
🤙🤙🤙🤙
 
Au compteur : +/-92kms – D+ 3025m – D- 2947m
0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *