Chemin Urbain V – Jour 11

Chemin Urbain V – Jour 11

Voir les photos

Jour 11
De Moussac au Pont du Gard
36kms D+504m D-356m

 » Adaptation – Détermination – Satisfaction… ou presque « 

 
Nuit 10 : Je ne suis pas serein
 
     Comme vous le savez maintenant, je pars seul faire mes rando mais je ne suis pas coupé du monde pour autant puisque je reste connecté avec tout le monde tout les midis et tous les soirs.
Tout en mangeant je vous écris et lis vos réponses, et l’annonce du confinement tombe. Vous êtes nombreux à m’écrire pour me prévenir qu’un confinement à partir de demain soir mis en place.
 
     Sauf que demain soir, je ne sais pas si je serais arrivé à Avignon.
Il se pourrait que je n’arrive que samedi !! Ca me parait même obligé compte tenu des kilomètres qui me reste encore à parcourir.
Et en plus, je dois arriver à Avignon où un attentat semble avoir été commis. Vais-je pouvoir arriver comme prévu au pont St Bénézet comme je le souhaite??
 
     Samedi on peut venir me chercher puisque je rentre de vacances.. ok
Mais vendredi et samedi ?? On est sensé être confiné. Je ne suis donc pas sensé me balader avec mon sac sur le dos !!
Si je me fais contrôler dans un village où ville que je traverse, je ne peux pas dire que je rentre chez moi de vacances… dans le Var !! Vu mon look, on ne me croira jamais…
 
Mais je risque quoi ??
 
     Tous les messages que je reçois me font pas mal réfléchir et m’inquiètent.
Voila bientôt 10 jours que je suis parti marcher seul, face à moi même, à prendre mes propres décisions, mais des décisions qui me concernent. La je ne suis pas maitre de tout et je commence à beaucoup cogiter. A trop cogiter.
 
     Certains me disent qu’ils faut que je rentre.
D’autres me disent que ça ne craint rien.
Si je rentre, je vais rester sur cet échec d’avoir fait tout ce chemin pour ne pas arriver au bout. C’est difficilement concevable pour moi.
Mais si je continue et qu’au final je me fais arrêter en traversant un village à quoi bon? Personne ne peut venir me chercher. Et avant qu’on puisse venir me chercher du Var, j’ai pas mal de temps à tourner en rond !!
 
     Bref c’est vraiment le bordel dans ma tête. La fatigue des jours passés, les kilomètres dans les jambes, le corps qui malgré tout supporte ce que je lui impose, je ne suis pas vraiment dans le meilleur état qu’il soit pour prendre des décisions et avoir les idées claires pour peser le pour et le contre de ce que je vais décider de faire demain.
 
     J’écris un peu plus que d’habitude avec ma famille et certains membres de mon groupe facebook. Je me rappelle que certains me proposent de payer l’amende si jamais je me fais arrêter. Ca m’avait énormément touché d’ailleurs au point de vraiment m’émouvoir !!
Finalement je fini par m’ endormir.
La nuit porte conseil il parait. Alors on verra demain matin ce que je fais.
Jour 11 : Quand le corps fatigue, il reste le moral
 
     Je me réveille tranquillement et sors de la tente. Je suis installé juste à côté d’un club équestre. Je n’avais même pas fait attention hier en arrivant qu’il y avait des chevaux.
 
Rituel du matin. Je m’habille. Range mes affaires. Plis ma tente.
Baluchon sur le dos, 7h45 c’est parti…
Je m’envoie ma barre du matin 😁😁😁
Direction…. Je ne sais pas du coup….
 
     Ne me demandez pas pourquoi, je me suis mis en tête que ce soir, je verrai le pont du Gard – et vous aussi du coup !!
Mais ça partait assez mal !!
Dès le départ, c’est plat mais c’est long 😲😲
Après avoir passé un premier village, St Chaptes, me voilà parti pour…
Fouuuuu au moins 2 bonnes heures de marche, sur un chemin où il n’y avait strictement… rien.
Des champs à perte de vue.
Certains cultivés d’autres en jachère.
Que le temps me paraît long !!!
J’ai bien cru que jamais ça passerait !!
Finalement – c’est comme tout – ça passe 😁😁
J’arrive à Aubarne.
J’ai plus d’eau quasiment et sur la carte j’arrive par l’hôtel des allongés !!
Chouette 😁😁
Et ben non ☹️☹️☹️
J’ai jamais trouvé le robinet pour les fleurs 😭😭😭
L’heure est grave !! J’ai une soif  😱😱
 
     Je vois un ouvrier et lui demande s’il sait où je peux trouver une fontaine.
Difficile de faire l’accent espagnol par écrit… mais…
Il me répond : je travaille que depuis 2 jours, je sais pas « .
😭😭😭
Mais il me dit de venir avec lui et arrivé sur le chantier, il me tend une bouteille de Christaline 😱😱😱
Est-ce que vous savez comme c’est bon là Christaline ??? 😍😍😍
Une mélique 👌👌👌
Je le remercie vivement. Je ne sais pas s’il se rend compte de ce que représente son geste pour moi !!
Je vais m’assoir sur le devant de l’église pour me désaltérer.
Après quelques minutes assis, je repars et continue mon chemin !!
Direction Vic.
 
Un panneau : 1kms
Ça devrait être vite plié 😁😁
 
Oui mais non !!!
C’est le moment de la délivrance !!!
Et ouiii, c’est bien beau tout ça, mais depuis que je suis parti du gîte de La Fage, j’ai tout bien compacté !!!
Maintenant, c’est le moment de vérité 😁😁
Faut dire qu’avec ce que je mange, je suis une vrai chaudière !!! Je brûle tout !!
Il ne reste pas grand chose comme déchets !!
D’ailleurs quand on voit ce qui s’est présenté pour 5 jours… Je confirme !! 😁😁
 
Donc maintenant, entre Vic et moi, il restera quelque chose 😁😁
Mais en attendant, quand ça vient… Faut y aller !!!
 
Vite, fait un trou avec les bâtons,
Met toi en équilibre sur ton trou – ça tire sur les cuisses c’est une horreur – mais garde les bâtons pas trop loin pour te redresser 😁😁
Quelle histoire 😂😂
Mais la chute de cette histoire c’est que je suis plus léger maintenant 😂😂
     Je fini par arriver à Vic – le cœur léger mais pas que 😁😁.
Le village est vraiment Très joli !!
Je profite qu’il y ai un robinet à l’église pour remplir d’eau – j’ai beaucoup soif depuis mon départ – et file…
 
Blauzac.
Les Bleus 😱😱😱
Mon masque vite !!
Hop enfilé, ça passe !!
Ouffff. L’amende ne sera pas pour cette fois.
 
Direction Uzès.
J’y arriverai pas avant ma pause, il y a +/-9kms, et je sens que la faim commence à me travailler.
Mais il n’est que midi, je vais faire tirer jusqu’à 12h30.
Je passe dans un joli sentier serré, une petite côte, un plat, ça sera parfait.
C’est l’heure. Je me pose 😁😁
 
     Fidèle à mes habitudes, je fais sécher le mobilier… Je m’installe quoi 😁😁
Puis je m’allonge pour vous écrire mon post de la nuit, posé sur mon sac.
Et la… Ben j’ai pas compris !!
Une fatigue 😱😱😱
 
     Je pense que c’est la faim – et non la fin 😉 – donc je prépare mon muesli.
 
Mais rien y fait !! Je suis sans énergie !!!
Je suis allongé la sur ma bâche, la tête posée sur mon sac et je me sens vidé.
Je n’ai jamais eu cette sensation !! C’est la première fois depuis que je fais mes randonnées !!
 
     13h30, il faut y aller, mais je n’arrive pas à me remettre dedans 😱😱
Qu’est ce qu’il m’arrive ?? C’est la première fois que ça me fait ça !!!
 
Le sentier est superbe !!!
Je passe sous des arches de chênes.
Je longes de magnifiques murs en pierres.
Il y a même d’immenses Borries. ( Je ne sais pas si on appelle ça comme ça ici 🤔🤔 )
 
Le soucis c’est que malgré tout je ne retrouve pas la forme !!
Je m’embronche dans les pierres.
Je subis le terrain.
Je me pose des questions ☹️☹️
C’est une grosse journée normalement. Je ne dois rien lâcher.
Mais là je flanche ☹️☹️
 
Remise en question.
 
1/ Objectif du jour,
2/ But de la randonnée.
3/ Uzès c’est beau, mais je connais.
J’y suis déjà venu plusieurs fois et mis à part pour la boulangerie de Cédric mais sinon est-ce que ça vaut vraiment le coup que j’y monte ??
 
Je jette un coup d’œil à la carte.
Si je coupe par la droite, je rejoins la départementale, qui rejoins mon GR.
Ça m’évite de monter pour descendre.
Banco.
 
     Un coup à droite un coup à gauche, je tombe pile poile où ??
Et ouiii devant l’usine Haribo 😍😍😍
 
Mon dieu l’odeur 😱😱😱
Je m’imagine la tête dans la boîte à tout manger 😍😍😍
C’est énorme !!!
 
Mais pas le temps pour ça..
La route est longue !!
 
     Et ce n’est rien de le dire !!
Je suis sur la départementale, et je n’avance pas ☹️☹️
Je suis à bout de tout.
Je me traîne !!
 
Je marche sur je ne sais pas combien de kilomètres la dessus mais ça me paraît interminable 😭😭
Je pense faire du stop tellement je suis mort, mais avec le covid qui va s’arrêter ??
Puis je m’étais suffisamment foutu de mon ami Ju quand il en avait fait sur le Mont Lozère en 2016, c’est pas pour le faire aujourd’hui… 😁😁
 
Je bascule sur la voie verte qui longe la route.
Mais je suis mort !!
Je ne sais pas ce qu’il m’arrive !!
J’ai la nausée.
La nuque raide.
Les poumons en feu.
Les cuisses raides.
J’ai une douleur sur l’avant des tibia.
Et je sens que ça chauffe sous les pieds !!
 
Je bois.
Je prends des barres.
Rien y fait
Je me traîne 😭😭
Je suis au bord de la rupture !!
 
Je serre les dents.
Je serre les poignets des bâtons.
Je tape ci fort au sol que j’ai peur de casser les embouts, pensant qu’ils vont m’aider à avancer…
Mais non, je suis à l’arrêt 😭😭
 
Je me répète mais jamais ça ne m’avait encore fait ça 😱😱😱 JAMAIS !!
 
A ce moment la, l’idée de m’arrêter la me traverse l’esprit.
Pour celles et ceux qui me suivent depuis mes premières randos, vous savez que j’ai plutôt tendance à aller de l’avant même si c’est tendu, que de renoncer. Mais aujourd’hui je me dis que je suis peut-être allé à ma limite.
J’ai fais pas mal de kilomètres depuis Nasbinals. Le dénivelé cumulé n’est pas extraordinaire mais avec le poids de mon sac, je suis peut-être au bout de ce que je peut demander à mon corps compte tenu de ma condition physique.
 
    Il y a un moment que je n’avais plus eu besoin de sortir mon téléphone pour savoir où je suis et où je dois aller, c’est pas compliqué, c’est tout droit. Toujours tout droit !!
     Après de nombreux arrêt, je fini par me trainer jusqu’à une intersection où je peux récupérer un GR.
Et la, surprise !!!! Mais c’est mon GR !!
Panneau. Pont du Gard : 2kms.
Il doit être 16h30.
 
     Alors que j’avais perdu vraiment espoir d’y être ce soir, je peux peut être y arriver !!
Et la, ça monte !!
Alors comme la dernière fois, je pense fort à mon fils !!
Quand il me dit qu’il n’en peut plus et que je le pousse dans ses réserves.
Je ne peux pas lui donner ça comme exemple.
Craquer à 2 kms !!
 
     Je pousse sur ces foutus bâtons et arrive tant bien que mal à hisser ce foutu sac en haut du chemin !!
Et la 😍😍
Je l’aperçois. Au bout du chemin. Droit devant moi.
 
     Il est 17h, le soleil commence à réchauffer de ses couleurs jaunes oranges, chaudes, tout ce que ses rayons touchent.
Je cherche un endroit où je pourrais faire une jolie photo de ce monument grandiose.
Je finis par trouver comment descendre au bord de l’eau.
Je me retourne.
Il est la, gigantesque devant moi !!
Magnifique !!
 
C’est juste magnifique 😍 😍
     Je sais que je veux faire ses randonnées seul, mais là j’avoue que je regrette de l’être et de ne pas pouvoir partager ce moment !! 😔😔
Les photos ne rendront jamais le sentiment qui me traverse à cet instant.
Je repense à ces heures précédentes où j’étais à 2 doigts de laisser tomber mais où finalement le moral m’a poussé à avancer.
 
Je suis seul. Je ne maitrise plus vraiment mes émotions et je pleure.
 
Je pleure de joie.
Je repense aux jours passés. A toutes les montées qui m’ont fait mal. A toutes les nuits passées sous ma tente. A la pluie, au vent, au froid que la saison ne m’aura pas épargné.
Mais je suis la, après 10 jours de marche, seul.
 
Le Pont du Gard n’est pas l’arrivée du chemin Urbain V, mais pour moi ça aurait pu l’être. Etant originaire du Vaucluse le pont d’Avignon est un site que je connais. Que j’ai eu la chance de visiter plusieurs fois, alors que le Pont du Gard, je n’y suis pas venu aussi souvent, et la lumière rend ce moment encore plus formidable.
 
     Je serais bien resté la encore quelques heures, assis face à ce géant, mais la nuit approche, il faut que je file chercher un coin pour la nuit !!
Pas sûr qu’on me laisse dormir sur le pont !!
En remontant le chemin, je prends 5 minutes pour m’avancer sur le pont.
J’ai une tête qui ne ressemble plus à grand chose, mais c’est pas grave!!
 
     Je reprends le GR pour être prêt pour demain.
Le pont est maintenant derrière moi en contre jour.
Je laisse un magnifique olivier sur le côté et trouve un super coin !!
Un tapis de feuilles de chênes que pour moi 😁😁
Ce soir, pas de trou sous le matelas et je reste à l’horizontale 😁😁
La nuit est la. J’ai pris mon temps en fin de journée que je paie maintenant. Je fini de monter le camp à la frontale, mais ça en valait vraiment le coup !!
 
Mais j’ai déjà en tête de savoir si demain, j’arriverai bien à Avignon… Ou pas….
On verra demain 😁😁
 
🤙🤙🤙🤙

Au compteur : +/-302kms – D+ 3902m – D- 9464m

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *